Propreté – 5 signes qui montrent que votre enfant est (presque) prêt!

L’acquisition de la continence est un enjeu important pour beaucoup de parents. Lorsque l’on rencontre d’autres parents de bambins du même âge, le sujet de la « propreté » arrive rapidement sur le tapis. Mais quels sont réellement les signes montrant que votre enfant est prêt à aller sur les toilettes et enlever les couches?

Comment allez-vous faire pour la rentrée de septembre alors qu’il n’est pas « propre »? C’est malheureusement ce que l’on entend régulièrement, parfois des mois avant la scolarisation. Cela met alors une grosse pression aux parents, et par conséquent aux enfants. Nous attendons tous aussi avec impatience ce moment où sortir chez des amis ou simplement aller faire ses courses ne nécessitera plus un sac de voyage rempli de lingettes, couches et tenues de rechange pour les 3 prochains jours! Il y a vraiment beaucoup de méthodes (souvent dites « miraculeuses »), de livres, vidéos et sites traitant du sujet.  Elles se présentent toutes avec plus ou moins de bienveillance, allant du stickers/récompense jusqu’à laisser son enfant nu sans couche pendant les beaux jours pour « qu’il comprenne ».

Il est difficile de faire le tri et de savoir comment s’y prendre et quand commencer. Ces méthodes sont sans doute efficaces à leur manière, mais ne mettent pas en jeu les compétences de l’enfant et ne sont pas sans conséquence car elles peuvent entraîner des retards, des blocages ou même des régressions plus tard si son enfant n’est pas vraiment prêt à ce moment-là. Il n’apprendra pas à faire confiance en son ressenti et cherchera surtout à satisfaire l’adulte. I l faut garder en tête que la continence est une des grandes étapes du développement de l’enfant, au même titre que la marche. La plupart des enfants contrôlent leur vessie et leurs intestins entre 24 mois et 48 mois, et la période moyenne entre l’initiation de l’acquisition de la propreté et la continence réelle oscillent entre trois mois et six mois. Alors, rassurez-vous si cela prend du temps, c’est normal!

Quels sont alors les signes que nous pouvons observer pour savoir si notre enfant est prêt à être continent?

 

 

 1. Il peut rester sec quelques heures

Cela montre que votre enfant a ses muscles sphinctériens assez développés pour retenir ses besoins. Vous avez remarqué qu’il a également des selles à des heures régulières. Cela peut aussi se présenter par une gêne lorsqu’il n’est pas changé de suite ou il peut même vous dire avant que ses besoins arrivent.

Comment l’aider :

  • Responsabiliser son enfant: C’est lui qui doit sentir lorsqu’il a envie car vous ne pouvez pas savoir pour lui. Encouragez-le à ressentir ce qu’il se passe dans son corps lorsque vous remarquez qu’il est sur le point de faire ses besoins
  • Expliquer pourquoi il va aux toilettes, par exemple que son corps garde ce qui est bon après manger et qu’il rejette ce dont il n’a pas besoin
  • Lire des livres sur les toilettes – Chez nous Petit loup va sur le pot a été grandement apprécié
  • Vous pouvez également lui fabriquer son livre à lui, avec des photos de ses doudous et de lui-même sur le pot ou les toilettes

 

2. Il peut enlever/remettre ses vêtements

Physiquement, il est maintenant capable de s’asseoir sur son pot et d’y rester quelques minutes calmement. Il participe activement à son habillage et peut mettre et enlever un pantalon sans bouton. De plus, il est capable de suivre des instructions simples qui vous permettront de le guider dans les étapes.

Comment l’aider :

  • Lui mettre des survêtements ou pantalons élastiques, ainsi que des couches pullups qui sont faciles à gérer seul
  • Jouer avec les cadres d’habillage: lui proposer des activités de boutonnage ou zip pour lui apprendre à manipuler ses vêtements
  • Jouer à habiller/déshabiller ses peluches/poupées

 

 3. Il exprime ses besoins

Votre enfant montre des signaux physiques (grogne, se cache,…) ou verbaux montrant qu’il va avoir des selles. Egalement, Il va  vous montrer des signes d’indépendance et de la fierté lorsqu’il arrive à faire quelque chose seul, comme s’habiller seul ou mettre sa crème lui-même.

Comment l’aider :

  • Lui parler de la routine des toilettes et des ressentis dans le corps afin de les nommer
  • Lui apprendre ses parties du corps (lors de la toilette, sur des puzzles, dans des livres)
  • Verbaliser quand vous sentez que vous avez besoin d’aller aux toilettes
  • Le laisser participer lorsqu’il le demande, ne pas faire à sa place ou anticiper ses actions

 

 4. Il montre de l’intérêt pour votre routine

C’est difficile d’avoir de l’intimité avec un enfant de 2/3 ans. Il voudra vous accompagner aux toilettes, vous donner le papier, vous posera des questions sur votre anatomie et vous rappellera de vous laver les mains!

Comment l’aider :

  • Si vous êtes à l’aise, laissez-le rentrer dans les toilettes avec vous, décrivez les étapes et répondez honnêtement à ses questions
  • Faire une fiche de routine ensemble avec des dessins ex : se déshabiller, s’asseoir, lire un livre, s’essuyer, se rhabiller, se laver les mains

 

5. Il a des notions basiques de propreté

Votre enfant se lave les mains avant le repas ou en rentrant du parc. Il participe activement à sa toilette. Il sait même mettre des mots ou des signes sur ces besoins naturels et commence à les comprendre.

Comment l’aider :

  • Lui proposer de se laver les mains avec ou sans votre aide au moment approprié
  • Le faire participer à sa douche ou sa toilette, lui donner le gant, et le laisser se laver en partie
  • Proposer des activités permettant de différencier mouillé/sec ou sale/propre
  • Faire des activités pour développer le sens tactile telles que la pâte à sel ou la pâte à modeler

 

La continence, au même titre que la marche, est donc avant tout une somme de compétences à acquérir, et non un apprentissage dépendant de l’adulte. Il est inutile et contre-productif de commencer trop tôt ou de le forcer, il est important que votre enfant se sente prêt avant de commencer à l’accompagner.

Chaque enfant est différent, ce qui a marché pour l’un ne marchera peut-être pas pour l’autre. Ne vous découragez pas si votre enfant tarde à ne plus avoir besoin de couches, c’est un processus complexe qui demande de nombreuses compétences physiques et psychologiques. Surtout, ne faites pas de sa continence un problème qui deviendra par la suite une source de conflit, car cela risque de retarder son acquisition. Pourquoi pas les laisser découvrir leur corps à leur rythme ?

Si néanmoins vos inquiétudes persistent, parlez-en à votre médecin traitant ou à votre pédiatre qui pourra éliminer toute cause physique. Il vous orientera si besoin vers un professionnel de santé (pédopsychiatre, psychologue ou ergothérapeute).

 

Sources :

Paediatr Child Health. 2000 Sep; 5(6): 342–344.

BabyCenter – Potty training readiness checklist

Mise à jour le 14/03/2017

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 thoughts on “Propreté – 5 signes qui montrent que votre enfant est (presque) prêt!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *