8 astuces Montessori pour améliorer le quotidien

Connaissez-vous la pédagogie Montessori? Savez-vous comment la mettre en oeuvre au quotidien? Dans son livre « Vivre la pensée Montessori à la maison », Emanuelle Opezzo vous donne des outils et conseils pour élever son enfant avec bienveillance.

 

 

La pédagogie Montessori ne se limite pas à du matériel ou à une méthode d’enseignement. Elle peut également se définir comme une philosophie, qui se fond complètement dans la vie quotidienne. Changer son regard sur son enfant, se défaire de ses préjugés sur l’éducation et tout simplement l’observer sont les fondements de la pédagogie. En prendre conscience permet d’initier un changement positif dans sa relation avec lui.

Emmanuelle Opezzo, fondatrice de l’espace Koko Cabane, vous donne ses conseils dans son guide Vivre la pensée Montessori à la maison. Dans ce livre, elle prône un regard bienveillant sur l’enfant afin de lui permettre de développer son autonomie dans la vie quotidienne. J’ai découvert ce livre quand j’ai commencé à m’intéresser à la pédagogie Montessori pour mon fils. J’ai vraiment trouvé ses conseils pleins de bon sens et faciles à mettre en oeuvre. Voici donc une sélection de 8 astuces que j’ai mis en oeuvre pour accompagner mon fils à la maison.

 

L’aménagement des pièces de vie

Nous voyons dans les catalogues, sur Facebook ou encore Pinterest des aménagements magnifiques estampillés « Montessori ». Cela peut donner l’impression qu’un aménagement de ce type sera onéreux ou impossible à mettre en place. Mais finalement, l’aménagement des espaces de vie répond à des principes assez simples à appliquer, sans avoir besoin de beaucoup d’achats. Voici donc quelques idées pour préparer l’environnement de son enfant:

  • Organisez sa chambre par aires d’activités afin de favoriser son autonomie et lui permettre d’accéder librement à ses objets.  Vous pouvez séparer les aires par fonction: aire de sommeil, de jeux, de change, de lecture, etc… Si vous n’avez pas assez d’espace pour réserver un coin dédié à une activité, vous pouvez ranger les accessoires de manière à ce que votre enfant puisse y accéder seul.
  • Instaurez un roulement de jouets et de livres afin de les valoriser et que votre enfant ne se lasse pas. Il faut que chaque objet se range à la même place pour respecter la sensibilité de l’ordre de son enfant. Vous pouvez disposer les jouets par catégories dans un meuble bas par exemple. Pour les livres, une bibliothèque basse, accessible à l’enfant, et quelques coussins permettront de limiter un espace agréable.
  • Installez son lit au sol. A partir du moment où votre enfant est prêt à dormir dans sa chambre, en sécurité et sans surveillance, on peut installer le matelas à même le sol ou sur un tatami. Vous pouvez également mettre un tapis en contrebas pour amortir les chutes. En grandissant, votre enfant gagnera en liberté car il pourra se coucher et se lever seul, ce qui développera son autonomie.

 

Les repas

Le repas, en plus de sa fonction d’alimentation, est un moment convivial et de socialisation. Il est également un temps d’éveil des sens (toucher, odorat, goût) et de stimulation du langage et de la motricité. Le temps du repas est donc riche en stimulations et apprentissages!  Comment faire participer son enfant et l’accompagner vers l’autonomie au moment du repas?

  • Cuisinez avec votre enfant: Dans la cuisine,  laissez un marche pied à sa disposition afin qu’il puisse accéder à l’évier ou aux aliments dans le réfrigérateur. Facilitez l’accès aux objets dont il aura besoin pour cuisiner avec vous et mettre la table. Cependant, la cuisine peut être un lieu dangereux. II est nécessaire d’avertir votre enfant de ces dangers (four, plaques, ustensiles,…). Vous pouvez les lui présenter de façon concrète: en plaçant sa main près du four pour qu’il en ressente la chaleur par exemple. Le meilleur moyen de réduire les risques d’accidents est de ne jamais laisser son enfant seul dans la cuisine. Si vous préférez prendre votre temps pour que votre qu’il gagne en autonomie dans ce domaine, mettez hors de portée les éléments qu’il n’a pas le droit de toucher et limiter l’accès à la cuisine.
  • Mangez à table avec votre enfant: partager un moment à table avec lui, en plus de lui montrer l’importance de sa place dans la famille, est l’occasion de lui offrir un moment privilégié. Il peut ainsi apprendre les codes sociaux et développer son langage en nous observant. Il faut tenir compte néanmoins qu’il a besoin de bouger et qu’il est difficile pour lui de rester assis très longtemps. Autorisez-le par exemple à aller chercher le pain pour se dégourdir les jambes.
  • Utilisez des objets adaptés: proposez-lui des couverts de petite taille (une fourchette, une cuillère et un couteau à bout rond) dès qu’il souhaite manger seul. Évitez d’utiliser un verre à bec, préférez un verre en verre de petite taille. Vous pouvez également lui apprendre à se servir de l’eau en lui mettant à sa disposition une petite carafe.

Autre article sur les repas: 

Mon enfant est un petit mangeur

 

La toilette

Le moment des soins est également un temps privilégié d’apprentissage et de relation avec son parent. Devenir autonome dans les soins permet à l’enfant de prendre conscience de son corps et du respect de celui-ci. Il est donc important de respecter ses besoins de faire seul, en s’armant de temps et de patience!

  • Pour l’espace lavabo, vous pouvez placer une petite bassine encastrée dans un meuble bas ou  qui se fixe à la baignoire. Si l’espace le permet, vous pouvez opter pour un marche pied afin d’accéder au grand lavabo. Dans tous les cas, donnez-lui accès à un miroir, il pourra ainsi s’observer en action et améliorer ses gestes!
  • Le bain est un moment de jeux et d’expériences. Vous pouvez lui proposer des objets du quotidien (des petits gobelets, des bouteilles, un petit entonnoir, une éponge…) qui seront des jouets parfaits. Vous pouvez lui apprendre rapidement à utiliser le robinet d’eau, connaître le côté chaud ou froid peut limiter les risques d’accident.

 

Autre article sur la toilette: 

Mon enfant ne veut pas se brosser les dents! 

Mon enfant ne veut pas prendre son bain!

 

Et vous, appliquez-vous la pensée Montessori à la maison ou dans votre travail? Avez vous des astuces ou des conseils à partager? Laissez un commentaire!

 

Pour trouvez plus d’astuces pour Vivre la pensée Montessori à la maison

 

*Cet article contient des liens affiliés.

 

Article mis à jour le 02/02/2017

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 thoughts on “8 astuces Montessori pour améliorer le quotidien”

  1. Je réagis juste sur le moment du bain, c’est sûr qu’un enfant n’a pas besoin de jeux élaborés ou en grande quantité. Mais pour nous c’est un moment important, le soir en rentrant de l’école. Le week-end le bain a presque le même effet qu’une sortie a l’extérieur quand il fait trop mauvais pour sortir. On a une grande baignoire et les jeux de bains sont aussi importants voire plus que les autres pour Louis qui a 4 ans. Il aime beaucoup le jeu du « plombier ». Il faut remplir un réservoir puis actionner des robinets pour voir par où passe l’eau, ou des jeux où il doit viser. La petite qui a 10 mois aime vider des gobelets, taper avec ses mains dans l’eau, se déplacer à quatre pattes dans la baignoire et arroser partout autour d’elle…

    1. Merci Emeline 😉 Il faut trouver en effet un juste milieu, ce que vous avez fait ^^
      ET MERCI DU FOND DU CŒUR POUR ETRE MON PREMIER COMMENTAIRE!!!

  2. Merci pour cet article !
    Ici nous avons pu mettre la vaisselle dans des placards bas, à hauteur d’enfant, mon fils (4,5 ans) peut donc se servir lui-même lorsqu’il a faim ou soif, ou lorsqu’il souhaite mettre la table 🙂
    Nous avons mis en place un tabouret-marche-pied qui reste en permanence dans la cuisine pour son accès à l’évier ou au plan de travail pour cuisiner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *